fbpx

Crédit immobilier : les banques multiplient les refus

avoir mon pret credit assurance immobilier refus banques

Malgré des taux d’intérêt toujours très bas depuis plus d’un an, il est de plus en plus difficile d’obtenir un crédit pour un logement. Les banques ont doublé leur taux de refus sur les demandes de prêt immobilier. En effet, les établissements financiers demandent un apport personnel toujours plus conséquent.

Des exigences plus strictes

La crainte d’une récession économique oriente les banques à revoir leurs exigences à la hausse et être plus sélectives lors de l’accord d’un dossier de crédit immobilier. Les partenaires bancaires sont invités à ne pas délivrer de crédit lorsque la mensualité de remboursement dépasse le tiers des revenus nets de l’emprunteur et de limiter la durée du prêt à 25 ans.

De ce fait, 10,7% des dossiers ont été refusés soit le double par rapport à 2019.

L’apport personnel redevenu nécéssaire

Désormais, le taux d’endettement doit se limiter à 33% des revenus de l’emprunteur. Les dossiers atteignant 36% pouvaient être acceptés auparavant mais ce n’est le cas que de rares exceptions aujourd’hui. Cette restriction exclue de nombreuses personnes de l’accès à un prêt et donc à la propriété immobilière.

De plus, les étalements de prêts sont réduits à 25 ans maximum afin de réduire les capacités d’emprunt à long terme. Au vu de la crise traversée récemment, les banques restent sur leur garde et préfèrent refuser des prêts sur de trop longs termes comme 26 ou 27 ans, jusqu’alors parfois accordés en fonction des dossiers d’emprunteurs.

Cette mesure rend l’accès à la propriété très compliqué surtout dans les villes les plus chères de France, comme Paris où les prix sont les plus élevés. Les premières victimes de ce changement reste les moins de 35 ans qui représente 60% des demandes de prêts, selon meilleurtaux.com.

Faites votre simulation de crédit en ligne  : https://www.avoirmonpret.com/credit/