fbpx

Vous recherchez un courtier pour votre projet immobilier ?

Faites confiance à

Prendre rendez-vous

Rachat de crédit et assurance emprunteur : notre guide

Rachat de crédit immobilier Avoir Mon Prêt courtier personnalisé à Toulouse

Le rachat de crédit immobilier consiste à regrouper l’ensemble des offres de crédits en cours afin de bénéficier d’un taux d’intérêt plus avantageux. Le but est de baisser les mensualités ou de diminuer la durée totale de l’emprunt auprès de l’organisme bancaire. Cette négociation réclame toutefois une vigilance sur les paramètres du prêt.

Rachat de crédit et assurance emprunteur , les étapes ? 

Le rachat d’un prêt immobilier est une transaction financière convenue avec un nouvel établissement financier. Lors de cette opération, vous quittez votre banque d’origine et confiez votre crédit à un nouvel établissement qui propose des taux d’intérêt plus bas et donc un coût plus avantageux. Le but principal d’un rachat de prêt est de réduire vos mensualités. Si plus de 60 % du montant de votre rachat concerne un prêt immobilier, vous devez respecter la législation applicable à ce type de prêt (notamment en matière d’assurance). Lors de la souscription d’un prêt immobilier, vous avez souscrit une assurance emprunteur afin de garantir que votre banque soit indemnisée en cas de décès et ses obsèques ou d’incapacité de travail après un problème de santé. Dans le cadre d’un rachat de crédit, l’emprunteur contracte un nouveau crédit qui regroupe tous les crédits précédents. L’établissement qui s’occupe de votre rachat de prêt commence à rembourser par anticipation vos différents prêts à vos créanciers. De cette manière, tous vos crédits sont dissous au profit du nouveau crédit. Le remboursement du solde de votre prêt met fin à votre contrat. Si vous avez souscrit une assurance crédit auprès de votre banque, celle-ci sera automatiquement résiliée. En revanche, si vous avez souscrit une assurance-crédit externe, vous devez envoyer une lettre de rétractation à la compagnie d’assurance-crédit, dans laquelle vous expliquez que votre crédit prend fin de manière anticipée. Vous devez être conscient que tous les frais liés aux offres de rachat de crédit (IRA, frais de dossier, frais de cautionnement ainsi que frais d’assurance, etc.) s’ajoutent au capital à refinancer. Ne vous attendez donc pas à un flux de trésorerie supplémentaire après avoir remboursé !

Rachat de crédit immobilier, quels sont les avantages ?

Personne n’est à l’abri de difficultés dans sa vie personnelle. Après un coup dur (par exemple, le décès d’un conjoint), il peut être difficile de rembourser le prêt.

En souscrivant une assurance de paiement, vous garantissez le remboursement du prêt en cas de coup dur : invalidité, décès du conjoint, perte d’emploi, etc. Dans ces cas, l’assurance emprunteur prend en charge le remboursement de votre prêt. Un rachat de crédits est une opération complexe car il s’agit généralement d’une réponse à vos éventuelles difficultés financières. L’assurance rachat de crédits est donc d’autant plus appropriée pour couvrir ces garanties :

  • Perte d’emploi ;
  • La mort ;
  • Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA). Jusqu’à 65 ans et couvre la totalité de l’indemnisation ;
  • l’invalidité permanente totale (IPT) : L’assurance couvre plus de 60 % de l’invalidité ;
  • Handicap. Prise en charge de plus de 60 % de l’invalidité en cas d’incapacité à exercer une activité médicale ;
  • Invalidité partielle permanente (IPP) ; couverture en fonction du degré d’invalidité ;
  • Invalidité temporaire (TDP).

Le premier avantage d’un rachat de crédit est de pouvoir alléger les mensualités pour rééquilibrer les dépenses. L’organisme bancaire peut aussi solder puis réunir les emprunts en cours en un seul et même crédit. Le rachat de crédit immobilier peut également être perçu comme une solution pour organiser plus simplement les dépenses mensuelles en réétalonnant les dates de prélèvement. Le rachat de crédit immobilier permet, en fonction des tendances du marché financier, de revoir son taux d’intérêt à la baisse. En effet, il permet de revoir les conditions du financement total en cours et de négocier un meilleur taux d’intérêt. Enfin, le rachat de crédit permet également de négocier une extension pour financer un nouveau projet.

Rachat de crédit et assurance emprunteur, quel frais ?

Lors d’un rachat de crédit immobilier, certains frais peuvent être comptabilisés : indemnités de remboursement par anticipation, pénalités éventuelles, coût de la garantie ou frais de dossier relevant du rachat… Il est donc important de bien calculer l’ensemble de ces frais annexes qui doivent, a minima, être couverts par les économies réalisées par la baisse du taux d’emprunt.  Ensuite et dans tous les cas, les frais de rachat de crédit (IRA, frais de demande, frais de garantie) s’ajoutent au capital à refinancer. Il n’y a donc pas de liquidités à prévoir pour le rachat.

  • Indemnités de remboursement anticipé (IRA) : même si vous avez convenu avec votre banque initiale de renoncer à ces indemnités, vous devez quand même les payer, car le cas où une banque concurrente rachète le crédit est toujours exclu.
  • Les frais d’un IRA correspondent à un taux d’intérêt de 6 mois (jusqu’à 3 % du capital restant dû).
  • Frais de demande : les frais de demande sont à payer à votre nouvelle banque qui vous propose un nouveau crédit. Ce montant s’élève à environ 1 % du montant du prêt. Comme pour le taux d’intérêt, il est toutefois possible de négocier avec eux ! En fonction de la qualité des documents que vous présentez pour le rachat de crédit, de votre « profil emprunteur » et de la banque que vous choisissez, vous pouvez obtenir une réduction, voire une exonération.

Veuillez noter que les frais d’inscription ne sont dus que si votre candidature est acceptée. Si votre candidature est rejetée, aucuns frais ne vous seront facturés. En d’autres termes, le simple fait de contacter une banque ou un courtier ne doit pas donner lieu à des frais de demande. Si vous préférez vous adresser à un courtier, n’oubliez pas que le courtier reçoit déjà des frais directement des banques partenaires. Les IRA à payer à votre banque initiale sont relativement élevées. Vous devez donc calculer les frais de rachat du prêt : Le projet devrait être financièrement intéressant une fois ces montants payés. Utilisez notre simulateur de remboursement d’hypothèque pour voir si vous devriez le faire !

Rachat de crédit et assurance emprunteur , obligation de souscrire a l’organisme préteur ?

Vous êtes libre de signer ou non l’offre de l’organisme de rachat de crédits. Cette opération reste soumise à la loi Lagarde de 2010 et à la loi Hamon de 2014 : Avant de signer l’offre de regroupement de prêts, il est possible de choisir une offre d’assurance emprunteur différente de celle envoyée par l’organisme de rachat (loi Lagarde) ;
Après la signature de l’offre de regroupement de prêts, vous pouvez racheter l’assurance emprunteur et choisir d’autre types d’assurances jusqu’au premier anniversaire du contrat (loi Hamon). Si l’assurance de l’emprunteur a été déléguée à un autre assureur, vous devez l’informer de votre intention de racheter le prêt. Dans ce cas, plusieurs solutions sont envisageables, comme la résiliation ou la renégociation du contrat. N’hésitez pas à prendre rendez avec notre courtier toulouse pour plus de précisions

Quid de l’assurance emprunteur ?

Le remboursement d’un emprunt immobilier est conditionné par le remboursement des intérêts, le remboursement du capital et la cotisation à l’assurance emprunteur. Ainsi, le rachat du crédit immobilier peut également conditionner la renégociation de votre assurance emprunteur et dégager de nouvelles économies

Lire notre article : Assurance emprunteur pourquoi la renégocier ?

Courtier personnalisé spécialisé en crédit immobilier et assurance emprunteur, Avoir Mon Prêt est votre meilleur partenaire dans le cadre du rachat de vos emprunts immobiliers.